PROJETS BANQUE MONDIALE

LES PROJETS DE LA BANQUE MONDIALE


  1. PROJET DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES, MINIÈRES ET DE L’ENVIRONNEMENT EN GUINÉE (PGRNE)

Plan D’engagement Environnemental Et Social (PEES).

La Guinée prévoit la mise en œuvre du Projet de Gestion des Ressources Naturelles, Minières et de l’Environnement (le Projet), avec la participation (i) du Ministère des Mines et de la Géologie (MMG), (ii) du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts (MEEF) et de ses organismes publics l’Office Guinéen des Parcs et Réserves (OGPR) et le Bureau Guinéen d’Audit et de Conformité Environnementale (BGACE). D’autres Ministères seront également impliqués dans la mise en œuvre, notamment : Le Ministère en charge de l’hydraulique avec l’Agence du Bassin du fleuve Niger (ABN), le Ministère en charge de l’Aménagement du Territoire avec l’Agence Nationale de Financement des Collectivités locales (ANAFIC) ainsi que les Ministères en charge du budget et du transport. L’association internationale de développement ci-après désignée l’association a convenu d’accorder un financement au projet.


2. PROJET DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES, MINIERES ET DE L’ENVIRONNEMENT EN GUINEE PGRNME / P168613

Plan de Mobilisation des Parties Prenantes (PMPP)

La Guinée est dotée de ressources naturelles abondantes, riches en minéraux, en eau et en forêts. En 2017, l’exploitation minière représentait 15% du PIB, 78% des exportations et 32% des recettes publiques. La Guinée abrite de riches écosystèmes terrestres et aquatiques. Les zones naturelles constituent d’importantes sources de moyens de subsistance de la population en leur fournissant des services sociaux, économiques et environnementaux essentiels. La gestion de cette richesse naturelle demeure un pilier fondamental de stabilité politique, économique, sociale et environnementale.


3. PROJET DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES, MINIÈRES ET DE L’ENVIRONNEMENT

Cadre Fonctionnel (CF)

Le présent document constitue le Cadre fonctionnel (CF) guidant la conception et la mise en œuvre des activités relatives à la gestion et à la valorisation des aires protégées prévues dans le cadre du Projet de Gestion des Ressources Naturelles, Minières et de l’Environnement (PGRNME) en conformité avec les lois et règlementations nationales de la République de Guinée et en adéquation avec le Cadre environnemental et social de la Banque Mondiale.


4. PROJET DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES, MINIÈRES ET DE L’ENVIRONNEMENT EN GUINÉE (PGRNME)

Cadre de Gestion Environnementale Et Sociale (CGES)

Le Projet de gestion des ressources naturelles, minières et de l’environnement (PGRNME) en Guinée a pour objectif principal de « objectif de renforcer les capacités des ministères en charge des mines, de l’environnement et des eaux et forêts et de renforcer les bénéfices issus des ressources naturelles et minières ».  Le projet sera financé par un Prêt de l’IDA (Association Internationale de Développement) qui fait partie du groupe de la Banque mondiale à hauteur de 65 millions $ US. Il sera coordonné par une Unité de Gestion de Projet (UGP), sous la tutelle du Ministère des Mines et de la Géologie (MMG) avec une composante bénéficiant d’une autonomie de gestion et d’un compte dédié dans le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts (MEEF). Le projet renforcera les capacités du MMG, du Bureau Guinéen d’Audit et Conformité Environnementale (BGACE), de l’Office Guinéen des Parcs et des Réserves (OGPR), du Bureau de Stratégie et de Développement, du Service National de Gestion des Catastrophes et des Urgences Environnementales, du Centre de Protection Environnementale du Milieu Marin et des Zones Côtières. La Structure Focale Nationale de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) au compte du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement sera également impliquée ainsi que l’Agence Nationale de Financement des Collectivités locales.


5. PROJET DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES, MINIÈRES ET DE L’ENVIRONNEMENT EN GUINÉE PGRNME / P168613

Procédures de la gestion de la main-d’œuvre (PGMO).

La Guinée abrite de riches écosystèmes terrestres et aquatiques. Les zones naturelles constituent d’importantes sources de moyens de subsistance de la population en leur fournissant des services sociaux, économiques et environnementaux essentiels. La gestion de cette richesse naturelle demeure un pilier fondamental de stabilité politique, économique, sociale et environnementale.

Le Gouvernement de la République de Guinée en partenariat avec le groupe de la Banque Mondiale s’est engagé à intensifier ses efforts pour améliorer la gestion des industries extractives, des ressources naturelles et de la biodiversité conformément aux orientations définies dans le Plan National de Développement Économique et Social (PNDES 2016-2020).

Pour y arriver, il est prévu de développer et mettre en oeuvre le Projet de Gestion de Ressources Naturelles, Minières et de l’environnement (PGRNME) dans différentes régions naturelles de la Guinée. Ce Projet sera financé par l’IDA (Association Internationale de Développement) à hauteur de 65 millions $US et un fonds de contrepartie de l’État de la Guinée.

L’objectif de développement du projet est de contribuer au renforcement des capacités institutionnelles des Ministères en charge des Mines et de l’Environnement à améliorer l’exploitation minière, la gestion des ressources naturelles et de l’environnement et l’inclusion économique du secteur minier.

Le Projet de Gestion des Ressources Naturelles, Minières et de l’Environnement (PGRNME) est donc une nouvelle assistance de la Banque mondiale à la Guinée pour une gestion rationnelle des ressources minières, naturelles et de l’environnement. Le Projet est sous la tutelle du Ministère des Mines et de la Géologie (MMG) et du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts (MEEF). Les organismes publics ciblés par le Projet sont l’Office Guinéen des Parcs et Réserves (OGPR) et le Bureau Guinéen d’Audit et de Conformité Environnementale (BGACE). Le Ministère de l’hydraulique est aussi un acteur du Projet à travers l’Agence du Bassin du fleuve Niger (ABN). Un accord de travail lie ce Ministère à celui de l’Environnement. Le Projet sera géré par une Unité de Gestion du Projet (UGP).
Le Projet est structuré en quatre (4) composantes que sont :

  • Composante A. Améliorer le cadre institutionnel de l’exploitation minière et de
    l’environnement
  • Composante B. Politiques minières, institutions, gouvernance et intégration
    économique
  • Composante C. Gestion de l’environnement et des ressources naturelles
  • Composante D. Gestion du Projet

Le Projet prévoit, entre autres activités, le renforcement des capacités des Ministères et institutions impliqués dans la gestion des secteurs, minier et environnement. Le Projet participera au renforcement des capacités des ONG de société civile et de celles communautés pour une bonne implication dans la gouvernance minière et environnementale ; la valorisation et la gestion rationnelle des ressources minières et forestières. Le Projet envisage la mise en œuvre et la consolidation de plans de gestion des aires protégées pour une gestion durable
de la ressource. Cette activité s’accompagnera d’une amélioration de la gestion des
infrastructures existantes, la démarcation, l’amélioration des pistes de surveillance, la fourniture d’équipements. Les travaux de construction d’un immeuble pour abriter les bureaux du BGACE et de l’OGPR seront aussi exécutés par le Projet. Des activités génératrices de revenus seront développées au profit des communautés des différentes zones d’intervention du Projet.

Autant d’activités qui impliqueront de travailler avec les communautés et particulièrement les femmes de manière participative et inclusive, afin d’améliorer la gestion des aires protégées et de s’assurer que ces mêmes communautés puissent bénéficier pleinement des retombées du Projet. La mise en oeuvre de ces activités nécessitera l’emploi d’une main d’oeuvre tant directe qu’indirecte avec ses corollaires en termes de risques et effets négatifs de la mobilisation des
travailleurs sur la santé et sécurité des communautés concernées et/ou sur les conditions des travailleurs eux-mêmes.

Le présent document définit ainsi les Procédures de Gestion de la Main d´oeuvre (PGMO) du PGRNME. Elles sont réalisées sur la base de la législation nationale de la Guinée en matière de travail et conformément à la Norme Environnementale et Sociale (NES2) de la Banque mondiale aux fins de gérer efficacement la main-d’oeuvre qui sera mobilisée par le projet.


6. PROJET DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES, MINIÈRES ET DE L’ENVIRONNEMENT

Cadre fonctionnel (CF)

Le présent document constitue le Cadre fonctionnel (CF) guidant la conception et la mise en œuvre des activités relatives à la gestion et à la valorisation des aires protégées prévues dans le cadre du Projet de Gestion des Ressources Naturelles, Minières et de l’Environnement (PGRNME) en conformité avec les lois et règlementations nationales de la République de Guinée et en adéquation avec le Cadre environnemental et social de la Banque Mondiale.


7. PROJET DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES, MINIÈRES ET DE L’ENVIRONNEMENT EN GUINÉE PGRNME / P168613

Plan de Mobilisation des Parties Prenantes (PMPP)

La Guinée est dotée de ressources naturelles abondantes, riches en minéraux, en eau et en forêts. En 2017, l’exploitation minière représentait 15% du PIB, 78% des exportations et 32% des recettes publiques. La Guinée abrite de riches écosystèmes terrestres et aquatiques. Les zones naturelles constituent d’importantes sources de moyens de subsistance de la population en leur fournissant des services sociaux, économiques et environnementaux essentiels. La gestion de cette richesse naturelle demeure un pilier fondamental de stabilité politique, économique, sociale et environnementale.

Le Gouvernement de la République de Guinée en partenariat avec le groupe de la Banque Mondiale s’est engagé à intensifier ses efforts pour améliorer la gestion des industries extractives, des ressources naturelles et de la biodiversité conformément aux orientations définies dans le Plan National de Développement Économique et Social (PNDES 2016-2020). Pour y arriver, il est prévu de développer et mettre en œuvre un projet d’appui à la gestion du secteur minier et des ressources naturelles et de l’environnement dans différentes régions naturelles de la Guinée. Ce projet sera financé par un Prêt de l’IDA à hauteur de 65millions $US.

Ce document s’applique à la fois au projet et aux activités mises en oeuvre dans le cadre des avances de préparation de projet (PPA).


8. NOTICE D’IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL (NIES) DU PROJET DE CONSTRUCTION D’UN BÂTIMENT À ÉTAGES R+4 POUR L’OGPR ET LE BGACE À COLÉAH LANSÉBOUNYI DANS LA COMMUNE URBAINE DE MATAM (RÉPUBLIQUE DE GUINÉE).

La présente Notice d’Impact Environnemental et Social (NIES) est relative au projet de construction d’un bâtiment à quatre (4) étages abritant les bureaux de l’OGPR et du BGACE à Conakry en République de Guinée.


9. PROJET DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES, MINIÈRES ET DE L’ENVIRONNEMENT EN GUINÉE (PGRNME)

Cadre de Gestion Environnementale et Sociale (CGES).

L’objectif de développement du Projet est de renforcer les capacités institutionnelles pour une gestion intégrée des ressources minérales et naturelles en Guinée et d’améliorer les bénéfices des secteurs minier et environnemental.